Apprendre à cuisiner : une bonne recette pour l’apprentissage!

par Louise Frazer

Dans un article récent, nous avons discuté de la valeur éducative des tâches routinières. Et l’une des tâches qui prend beaucoup plus de place en cette période de confinement est celle de la popote, une activité que toute la famille peut avoir du plaisir à réaliser. Les possibilités sont infinies, allant de la simple collation aux repas élaborés de quatre services ou allant des plats traditionnels aux découvertes expérimentales.

Quel que soit le projet de cuisine que vous entreprenez, ce dernier peut aussi vous aider à enseigner différentes matières à vos enfants, telles que :

•  Les mathématiques;
•  La géographie;
•  L’Histoire;
•  Les langues;
•  La nutrition;
•  La science;
•  Les arts.

Bien qu’il n’y ait aucune limite aux possibilités d’apprentissage, tout ne doit cependant pas être accompli en une seule séance de cuisine. Par exemple, vous pouvez choisir seulement une ou deux matières sur lesquelles vous travaillerez pour chaque recette. Pour les maths, plusieurs compétences sont nécessaires lorsque vous cuisinez : compter, mettre dans l’ordre, comparer, mesurer, multiplier et diviser. Vous pouvez donc assigner les recettes en adaptant leur niveau de complexité aux aptitudes de votre enfant.

L’Histoire et la géographie s’imposent d’elles-mêmes lorsque vous choisissez un pays à chaque semaine afin d’explorer la cuisine qu’on y retrouve ou lorsque vous vous attardez à une époque de l’Histoire et préparez des repas qui auraient été servis à l’époque. Une autre approche peut être de plonger dans l’histoire d’un aliment en particulier, tel que le maïs ou la pomme de terre.

Au cours de vos exploits culinaires, les langues sont une autre matière que vous pouvez utiliser comme tremplin éducatif. Votre enfant pourrait rédiger un menu ou copier une recette afin de pratiquer son écriture à la main, pour ensuite envoyer cette recette avec une carte à grand-maman. Vous pourriez même créer un livre des recette favorites de votre famille et y collectionner des recettes des tantes et des oncles, des grands-parents et des cousins, et ce, même s’ils habitent au loin. La lecture est une compétence qui est aussi généralement nécessaire pour cuisiner; cependant, s’il s’agit pas d’une compétence sur laquelle vous ne souhaitez pas mettre l’emphase au cours de la réalisation d’une recette en particulier, vous pouvez opter plutôt pour une vidéo de cuisine. Si votre enfant se débrouille suffisamment bien avec une langue seconde, n’importe laquelle de ces activités peut aussi être reproduite dans une autre langue.

Au chapitre de la nutrition et de la science, ces activités renferment de nombreuses et fascinantes possibilités et elles peuvent facilement être adaptées aux intérêts et à l’avancement de votre enfant. C’est une opportunité en or pour pouvoir leur enseigner au sujet des groupes alimentaires, des vitamines et d’une saine alimentation. Pour la science, il y a de nombreuses leçons à explorer, comme les principes qui permettent au pain de lever ou les raisons pour lesquelles la nourriture sent bon lorsqu’elle cuit.

Fait intéressant, manger est la seule activité qui implique nos cinq sens. En gardant cela à l’esprit, souvenez-vous que cuisiner est aussi une forme d’art. Devez des architectes du pain d’épices ou créez des crêpes aux formes variées. Après tout, les grands chefs préparent des mets qui ne sont pas seulement délicieux mais qui sont aussi attirants visuellement!

Comme dans toute forme d’art, la cuisine peut devenir salissante et les résultats obtenus peuvent parfois être bien différents de ce qui était attendu. Tâchez de considérer ces événements comme des occasions d’apprendre plutôt que des désastres. Transformez les « flops » en petites bribes éducatives. Si quelqu’un oublie de mettre du sucre dans le gâteau, ce sera l’occasion d’apprendre que le sucre ne sert pas seulement à ajouter du bon goût. Si une bouteille d’huile se renverse sur le plancher, ce sera l’occasion d’expérimenter par soi-même les défis que représente ce genre de dégâts. La coopération, le travail d’équipe et un bon sens de l’humour sont essentiels et ajouteront le « zeste » parfait à vos recettes!

Share this post --- Partagez cette publication