Apprendre au sein de l’ordinaire

par Louise Frazer

Les présentes circonstances vous ont rassemblés, vous et vos enfants, sous le même toit. Alors que chacun s’efforce de s’adapter, vous devez sûrement vous demander comment continuer à travailler, à maintenir de l’ordre et de bonnes relations familiales, alors que vous êtes généralement confinés pour un temps indéterminé. Si vous êtes en mesure de poursuivre les mathématiques, la lecture et l’écriture au quotidien  ̶ même de manière informelle ̶ , cela vous aidera énormément à court et à long terme. Mais si c’est trop pour l’instant, rappelez-vous que l’apprentissage peut prendre différentes formes et n’a pas à se limiter aux cahiers d’exercices et aux tests.

Même les activités routinières et les loisirs peuvent combler le besoin de s’occuper et permettent de continuer à apprendre. Les experts nous confirment en effet que les enfants apprennent réellement à travers ces activités.

Apprendre des tâches « ordinaires » peut être très bénéfique pour assimiler différentes compétences telle que la pensée critique, la résolution de problème et la séquence logique d’une activité donnée. Prenez par exemple la lessive. Cette activité comporte une séquence d’étapes à suivre : ramasser le linge, lire les instructions sur les étiquettes, faire le tri, ajouter du détergent, et ainsi de suite, jusqu’à l’obtention d’un résultat tangible à la fin. Comprendre la séquence d’une activité est une compétence transversale nécessaire pour l’écriture et les mathématiques, sans mentionner que laver la lessive est une aptitude utile pour la vie de tous les jours.

Les loisirs, qu’ils soient de vieux classiques ou qu’ils soient nouveaux, peuvent enseigner beaucoup de choses aux enfants sur le sujet choisi. En fait, les enfants apprennent le mieux quand ils s’investissent dans le sujet sur lequel ils apprennent. N’avez-vous jamais écouté un enfant de huit ans répéter des faits sur les fourmis après avoir entretenu une ferme de fourmis? Ou encore, n’avez-vous jamais vu une jeune ballerine qui débute et interprète Le Casse-noisette sur le plancher de la cuisine?

En fait, selon David Perkins, professeur d’éducation à Harvard, les étudiants retiennent le mieux ce qui est utile pour eux et il suggère également que « les étudiants peuvent devenir « experts amateurs ». » Il précise que « l’amateurisme expert fonctionne très bien… dans la plupart des choses que nous faisons au cours de notre vie – élever des enfants, payer des taxes, apprécier les arts, comprendre les taux d’assurances ou gérer notre propre santé. »

Laissez les enfants suivre leurs intérêts en tirant profit de ce que vous avez à portée de main et ils pourraient bien vous surprendre.

En cette période particulièrement éprouvante et n’ayant pas été prévenus à l’avance, les parents n’ont pas nécessairement le temps de se dévouer formellement à l’éducation de leurs enfants. Avec une supervision minimale, les enfants peuvent toutefois apprendre une autre habileté qui sera importante au cours de leur vie : se débrouiller pour comprendre les choses.

Selon Judy Willis, neurologue et éducatrice, « les étudiants ont plus de chance de se remémorer et de comprendre ce qu’ils apprennent s’ils trouvent cela captivant ou s’ils peuvent participer eux-mêmes activement à la compréhension du sujet. »

En ce moment singulier de l’histoire, il y a de nombreux ajustements et réajustements nécessaires de tous côtés. Nous apprenons tous à travers ce processus et pour plusieurs, ce sera un temps qui leur permettra de découvrir de nouvelles compétences, intérêts, et passions.

Share this post --- Partagez cette publication