C’est la fin de l’année et, pour plusieurs, la course de fin d’année inclut la préparation et présentation d’un portfolio aux autorités scolaires, en guise d’évaluation.

La HSLDA a sur son site web un document sur le sujet. Dans ce blog nous voulons apporter des éléments complémentaires qui sont essentiels afin de bien monter le portfolio et ne pas être pris à la dernière minute. Il est important de monter concrètement le portfolio au cours de l’année. Si les papiers et livres sont accumulés ou les projets laissés sur une clé usb afin d’y revenir plus tard, il est beaucoup plus difficile de s’y retrouver à la fin de l’année.

Premièrement, il est important de s’assurer que les échantillons de travaux que vous conservez dans le portfolio de votre enfant démontrent une progression des apprentissages au cours de l’année. Vous pouvez conserver des situations d’écriture tout au cours de l’année scolaire. Afin de démontrer le travail effectué par l’enfant,  conservez également les brouillons, puis les corrections que vous avez travaillées avec eux sur les différentes copies.

La variété est un second élément important. Toujours dans les travaux d’écriture, vous devriez avoir des textes variés, donc incluant un texte de type informatif, d’opinion, d’analyse, un poème, un résumé de lecture ou d’autre échantillons de compréhension de lecture. Bien sûr, le tout s’adapte selon le niveau de l’enfant. Dans ce cas cette variété de textes s’applique davantage au niveau secondaire, mais même dans les années du primaire, il est important de montrer différents types de travaux. On peut garder une photocopie d’une lettre, d’une carte de remerciement écrite à un grand-parent, ou une autre écriture faite de manière spontanée par l’enfant. Ce n’est pas nécessaire d’avoir seulement des textes sérieux, il faut saisir sur le coup ce qui est significatif. Pour les plus vieux, une lettre d’intention pour un emploi d’été est une autre pièce que l’on peut conserver. Les exercices de type SAÉ  (situation d’apprentissage et d’évaluation), en plus de démontrer la résolution de problèmes, sont aussi un bon exemple de compréhension de lecture, vous devriez en inclure dans le portfolio. Dans un autre article nous parlerons plus en détail des SAÉ.

Ensuite, il faut faire attention de ne pas faire du portfolio un ramassis de feuilles. La compréhension de la grammaire est bien visible lorsqu’elle est appliquée dans les textes. Vous pouvez garder la table des matières de vos cahiers de grammaire complétés afin de permettre de voir que l’apprentissage a été fait.

Une autre chose à inclure serait les évaluations faites au privé par un professeur ou un orthopédagogue. Cela peut s’avérer utile particulièrement lorsque les discussions avec la commissions scolaire sont difficiles. Tout ce qui est significatif dans le parcours de votre enfant pour représenter et aider à comprendre son cheminement académique est donc précieux à conserver.

Lorsque vient la fin de l’année, il est important de faire le tri avant la présentation du portfolio. Vous évaluez ce qui est à garder et ce qui est devenu superflu. Le cartable devrait être organisé avec des séparateurs pour chaque matière afin d’en simplifier la présentation.

Enfin, il faut réfléchir au délai de temps pendant lequel il faudrait conserver ces portfolios et le reste des livres utilisés. En réalité, il est important de conserver les livres complétés jusqu’à ce que le portfolio ait été présenté et que vous ayez complété le processus avec l’école. Par la suite, vous pouvez, si vous le désirez, vous débarasser des livres de travail et des travaux qui n’étaient pas dans le portfolio mais vous avez tout intérêt à conserver ce dernier plus longtemps. Vous devriez le conserver jusqu’à deux années, autant pour votre suivi et consultation personnelle que pour la disponiblité en cas de besoin avec l’école qui fait l’évaluation. Pour ce qui est des enfants ayant des difficultés d’apprentissage ou des suivis particuliers, vous devriez le conservez jusqu’à trois ans. Dans tous les cas, vous voudrez probablement le conserver comme souvenir et pourrez même l’utiliser en exemple lorsqu’à votre tour vous aiderez de nouvelles mamans qui débutent.

N’oubliez pas que la HSLDA est là pour faire ce cheminement avec vous. N’hésitez pas à nous téléphoner afin de poser des questions spécifiques à votre situation. Et bonne fin d’année!