By Thamara Bathélemy.

Tout en étant moderne, la question se posait aussi au début du dernier siècle. Les jouets choisis pour l’enfant devraient-ils l’instruire ou le divertir?

Dans un article publié par le site Pour une école libre au Québec, l’auteur rapporte des questions posées par un chroniqueur en 1913 et l’analyse qui se faisait alors des jouets pour enfants disponibles sur le marché et de l’évolution des objectifs visés par les fabricants.

Il cherche à démontrer que le jouet n’a pas besoin d’épater l’enfant, mais que c’est le rôle de l’enfant d’animer le jouet à sa guise, et que cela serait plus bénéfiques pour son développement. De bons jouets ne devraient pas chercher à faire réfléchir les enfants mais à favoriser les jeux de leur imagination.

Lire l’article au complet.