Building Resilience in Kids During a Crisis

Par Dinah Whitton

Alors que nous traversons cette période sans précédent, tant les adultes et que les enfants ont à combattre les pensées anxieuses. Bien que ce soit tout à fait normal, notre façon de gérer cette anxiété est toutefois déterminante pour la santé et le bien-être des enfants.

Comprendre comment l’anxiété fonctionne et ce qu’il faut en faire durant un temps de crise nous aidera à cultiver la résilience.

S’ajuster à l’impact de l’épidémie du Covid-19 a naturellement créé de la peur, de l’incertitude et des appréhensions chez beaucoup d’enfants. Il est particulièrement troublant pour les enfants d’entendre des adultes en qui ils ont confiance, exprimer leurs sérieuses préoccupations sans avoir de solution précise. Cependant, c’est un moment idéal pour les aider à composer efficacement avec leur sentiment d’anxiété. Permettre aux enfants de verbaliser leurs sentiments de frustration et de déception est un façon saine de cultiver la résilience. Être fort dans des temps difficiles ne signifie pas qu’il faille réprimer ses émotions dans l’espoir de démontrer sa force intérieure. Comme le remarque la docteur Deborah MacNamara, conseillère clinicienne et psychologue développementaliste, “Ce n’est pas l’absence des sentiments de vulnérabilité qui nous forts, mais notre capacité à accueillir ces sentiments que nous éprouvons”. Les enfants ont de plus grandes chances de devenir vraiment résilients s’ils ont la possibilité de s’exprimer pendant ces temps d’épreuve. Gérer ces émotions nous aide directement à nous concentrer sur les choses que nous pouvons contrôler plutôt que de nous stresser avec les choses qui échappent à notre pouvoir.

Le docteur Gordon Neufield, psychologue clinicien de renom, définit la résilience comme étant “la capacité de revenir à un fonctionnement optimal suite à un stress ou de s’épanouir en dépit des contraintes.”

En tant que parents, vous avez un rôle essentiel pour aider votre enfant à bien se porter en dépit de l’incertitude. Même si vos enfants ont de la difficulté à articuler leurs sentiments d’anxiété, il existe de nombreuses façon de les soutenir.

Voici quelques points à garder à l’esprit pour aider votre famille à gérer l’anxiété et cultiver la résilience :

Observez discrètement

Chez les enfants, l’anxiété peut ne pas être aussi apparente que chez les adultes. Les enfants exprimeront souvent leurs émotions à travers leurs comportements plutôt que de vous les verbaliser directement. Puisqu’il s’agit d’une réponse tout à fait normale en temps de crise, prenez le temps de simplement observer vos enfants. Observez leur façon de jouer et d’interagir avec les autres membres de la famille. Être confiné à la maison peut générer chez les enfants un sentiment d’anxiété qui pourrait se traduire par des comportements inhabituels. Faites preuve de patience en les rassurant régulièrement, en leur témoignant de l’amour et en leur offrant plein de câlins.

Hugging father and daughter

Dosez l’honnêteté

Dites la vérité en prenant soin de l’adapter à l’âge de vos enfants, soyez concis puis passez à autre chose. Enrober la vérité ne fera que contribuer à leur insécurité et à leur anxiété, surtout si la réalité en vient à être révélée plus tard. Soyez franc et admettez que vous n’avez pas toutes les réponses mais rassurez vos enfants afin qu’ils sachent qu’en dépit de ces temps d’incertitude, votre amour pour eux ne change pas.

Établissez une routine souple

Même si beaucoup d’enfants se plaignent des tâches et des devoirs scolaires quotidiens, le fait est que ces routines leur sont réellement bénéfiques. Le sentiment de s’ennuyer à la maison pendant une pandémie est certainement lié en partie à l’incertitude face au futur.

Selon la docteur Rebecca Schrag, psychologue pour enfants et coach parental, “les enfants utilisent la structure et la routine pour se sentir en sécurité et confortables  ̶ ils ont besoin d’une routine prévisible pour les aider à faire leur chemin dans ce monde”.

Établir une routine quotidienne tout en laissant de la place pour des changement, servira à lui rappeler discrètement qu’ils sont en sécurité à la maison. N’oubliez pas de planifier du temps pour le plaisir et les jeux, tant individuellement que collectivement, de sorte que ce temps de confinement puisse produire des souvenirs positifs.

Limitez l’exposition à la couverture médiatique

Malgré l’abondance de mises à jour tout au long de la journée dans les médias, assurez-vous de limiter l’exposition aux bulletins de nouvelles. Avoir accès aux actualités 24 heures sur 24 ne signifie pas que la télévision familiale doive demeurer sur le canal de nouvelles toute la journée. Même la diffusion en arrière-plan des dernières dépêches peut avoir un impact négatif, particulièrement sur de jeunes esprits. Choisissez à quel moment de la journée vous regarderez les nouvelles puis faites suivre ces dernières par une émission de télé familiale ou par une activité qui permettra d’alléger l’atmosphère.

Saisissez ce moment de pause

Le monde a changé dans une courte période de temps alors nous ne pouvons nous attendre à ce que tout soit complètement normal à la maison. Heureusement, vous avez au moins du pouvoir sur ce qui arrive sous votre toit. Du temps de qualité est toujours quelque-chose dont chaque famille peut bénéficier alors tirez avantage de cette occasion extraordinaire. Jouez à des jeux, prenez des marches (tout en pratiquant la distanciation sociale conformément aux recommandations des autorités), parcourez ensemble de vieux albums photo, dansez, chantez, riez et détendez-vous ensemble.

Débranchez-vous et reconnectez

En cas de doute, être ensemble à ne rien faire est toujours préférable. Il n’y a en effet rien de pire que de sentir seul dans une pièce où se trouvent plein de gens. En dépit de l’abondance de ressources gratuites en ligne soudainement disponibles, être trop connecté peut générer d’autres problèmes. Planifier une plage horaire “déconnectée” quotidienne peut aider chaque membre de la famille à maintenir sa relation avec les autres plutôt que de se perdre dans un écran et de souffrir en silence. Maximisez le temps passé loin des écrans en interagissant de façon positive les uns avec les autres afin de créer davantage un sentiment d’appartenance et de sécurité.

 

_____

 

Sources (en anglais) :

http://macnamara.ca/portfolio/resilience-embracing-the-emotional-journey/

https://www.psychologytoday.com/us/blog/little-house-calls/202003/parenting-during-covid-19-part-2

https://neufeldinstitute.org/resilience-embracing-the-emotional-journey/

https://drleaf.com/blogs/news/parenting-during-the-pandemic-tips-on-how-to-help-your-children-deal-with-changes-in-routines-missed-milestones-anxiety-and-fear-and-mental-health-strategies-for-parents-with-child-psychologist-and-parenting-coach-dr-rebecca-schrag-hershberg

Share this post --- Partagez cette publication