Partie 1 : le choix de l’approche éducative

Partie 1 : le choix de l’approche éducativepar Jean jr. Landry

(Lecture de 6 minutes)

Une fois que vous avez pris la décision de faire l’école à vos enfants et en avez avisé les autorités, le projet d’apprentissage (PA) est le point de départ de votre aventure. Exigé par le ministère depuis 2018, ce document vous aidera à planifier l’année scolaire de votre enfant et vous servira ultérieurement de référence pour le suivi de sa progression.

L’élaboration du projet d’apprentissage peut sembler être une étape compliquée et intimidante au premier abord. Après tout, l’immense majorité d’entre nous ne sommes pas des pédagogues professionnels! Mais une fois que vous aurez complété votre premier PA, vous réaliserez que ce n’est finalement pas si sorcier. Tout ce qu’il vous faut est une bonne connaissance des besoins de votre enfant, une compréhension des attentes du ministère et une certaine dose d’instinct et de réflexion pour assembler le tout en un projet éducatif qui assurera le succès de votre enfant.

Ce mois-ci, nous souhaitons vous accompagner dans l’élaboration de votre projet d’apprentissage en vous offrant une série de quatre articles consacrés à ce sujet. Nous y verrons les principaux aspects de cette démarche afin que vous puissiez remettre, d’ici la date limite du 30 septembre, un document dont vous serez satisfait et qui répondra aux exigences de la loi.

Prêt pour l’aventure?

Le choix de l’approche éducative

Magnifying glass Bien que le projet d’apprentissage découle d’une exigence gouvernementale, il est important de le considérer d’abord et avant tout comme un outil conçu pour vous et votre enfant. Et puisque votre enfant sera le premier bénéficiaire de cet outil, il devrait être le point de départ de votre planification.

Attardez-vous un moment sur la personnalité unique de votre enfant, sur ses intérêts, ses forces et ses faiblesses. Après tout, l’une des plus grandes forces de l’école-maison est de pouvoir offrir une éducation faite sur mesure pour lui. Alors aussi bien en profiter!

Cette réflexion initiale au sujet de votre enfant vous permettra de choisir une approche éducative qui lui est adaptée, laquelle sera ensuite décrite sommairement dans votre projet d’apprentissage. L’approche éducative est la façon de transmettre la connaissance. Et à ce chapitre, il existe un vaste éventail de possibilités. Nous vous suggérons de jeter un oeil au site du Centre canadien pour l’éducation à la maison, où vous trouverez une section décrivant diverses méthodes et approches éducatives.

Il se peut que vous amorciez cette année scolaire en ayant déjà une bonne idée de l’approche que vous privilégierez.  Si toutefois vous êtes peu familier avec les différentes approches disponibles et/ou que vous êtes ambivalent sur le choix à faire, ne vous tracassez pas inutilement. Rien ne vous empêche, par exemple, de débuter avec une forme d’éducation « conservatrice », semblable à ce que votre enfant vivrait à l’école, quitte à explorer d’autres avenues ultérieurement et à réajuster le tir. L’important est de choisir une approche qui tient compte de votre réalité et de celle de votre enfant, une approche avec laquelle vous serez à l’aise dans votre rôle d’enseignant et d’accompagnateur.

Pour guider votre réflexion, voici quelques points à considérer :

  • Quels sont les intérêts de votre enfant?

    A-t-il toujours le nez dans un roman ou une BD? Vous pouvez alors mettre l’accent sur la littérature. Y a -t-il des sujets qui le fascinent, tels que l’exploration spatiale ou les animaux? La pédagogie par projets pourrait être le parfait véhicule de son apprentissage.Démontre-t-il beaucoup d’autonomie? Vous pouvez tirer profit de la puissance multimédia (DVD, logiciels, etc.)

  • Votre enfant éprouve-t-il des difficultés d’apprentissage?

    Une approche éducative plus encadrée s’imposera alors naturellement. Si vous êtes membre de la HSLDA, vous avez d’ailleurs droit à une consultation annuelle gratuite avec notre spécialiste en besoins particuliers, qui peut vous donner des idées pour élaborer un programme scolaire adapté à votre enfant.

  • De combien de temps disposez-vous?

    Certaines options laissent plus de place à l’autonomie de l’enfant en faisant appel, par exemple, à des logiciels d’apprentissage. D’autres nécessitent un encadrement plus étroit de votre part. Il importe donc de choisir une approche qui tient compte de votre disponibilité.

  • Quel type d’enseignant êtes-vous?

    Êtes-vous caractérisé par l’ordre et la rigueur? Une éducation classique pourrait vous aller comme un gant! Préférez-vous improviser? Vous pouvez alors choisir une approche davantage décontractée.

  • Quel est votre budget?

    Certaines approches requièrent l’achat de matériel spécialisé qui peut être dispendieux, comme par exemple la pédagogie Montessori. D’autres, comme l’approche éclectique, vous permettent de vous équiper à bas prix en grappillant des manuels et du matériel scolaire à bas prix dans les bazars ou sur le Web.

  • Quelles sont vos valeurs?

    Certaines approches éducatives reposent sur une vision du monde et de l’humain bien précises. Par exemple, l’approche Charlotte Mason est inspirée d’une vision chrétienne du monde, alors que la pédagogie Montessori s’appuie davantage sur des principes humanistes.

  • La méthode me permettra-t-elle de rencontrer les exigences du ministère?

    Bien que vous disposiez de beaucoup de latitude quant au véhicule utilisé pour la transmission de la connaissance, vous devez toujours garder à l’esprit que votre école-maison devra rencontrer les exigences du gouvernement en matière d’instruction, de socialisation et de qualification. Si par exemple vous envisagez le unschooling, vous devrez prévoir un environnement éducatif et des activités qui vous permettront de respecter ces exigences. De même, si vous choisissez un programme scolaire européen ou américain, il sera sans doute nécessaire d’y apporter des ajustement afin de vous assurer que les compétences visées par le ministère soient atteintes tout au long des différents cycles scolaires. Nous discuterons davantage de ce sujet dans le prochain article.

Quelle que soit l’approche éducative que vous inscrirez dans votre projet d’apprentissage, gardez également à l’esprit les deux points importants :

1. L’approche éducative choisie est un cadre et non une prison. Si par exemple vous optez pour une approche basée sur la littérature mais que vous réalisez en cours de route que votre enfant affectionne particulièrement les documentaires éducatifs à la télé, rien ne vous empêcher de combiner les deux méthodes!

2. En tout temps, la réglementation vous permet de modifier l’approche éducative choisie. Si par exemple vous vous lancez avec enthousiasme dans la pédagogie Charlotte Mason mais qu’en cours d’année, vous réalisez que vos responsabilités familiales ne vous permettent pas de mettre en oeuvre cette pédagogie adéquatement, vous avez l’entière liberté de changer de trajectoire et de vous tourner, par exemple, vers une formation à distance. Il suffira alors d’informer le ministère de ce changement.

Si ce n’est déjà fait, il est maintenant temps de vous mettre au travail et de dénicher l’approche éducative qui fera de cette année scolaire un périple excitant et parsemé de découvertes! Et ne manquez pas l’article de la semaine prochaine, où nous discuterons des activités et ressources éducatives à inclure à votre projet d’apprentissage.

Share this post --- Partagez cette publication