MCpl Vincent Carbonneau, Rideau Hall © OSGG, 2017

Par Jean jr. Landry

Il est toujours agréable de voir l’école-maison bénéficier d’une fenêtre médiatique positive. Spécialement quand c’est notre propre enfant qui est la vedette! C’est justement ce qui s’est passé le 22 novembre dernier à Rideau Hall, alors que notre fiston Isaac Landry recevait un prix des mains de madame Julie Payette, Gouverneure générale du Canada.

Tout a débuté plus tôt cette année, lorsque Isaac a accepté une proposition de maman: participer à un concours d’histoire illustrée organisé par la Société Histoire Canada, s’adressant aux élèves âgés de 7 à 14 ans. Notre petit bonhomme eut d’abord l’idée de parler de la Gendarmerie Royale du Canada. Un vrai sujet de p’tit gars! Mais il s’avéra que se documenter sur ce domaine n’était pas de tout repos, en dépit de l’aide d’Internet et de notre immense bibliothèque familiale qui rivalise pourtant avec la bibliothèque municipale. Son choix se porta donc plutôt sur un grand classique: Jacques Cartier. Et en faisant de nombreuses et passionnantes recherches sur le sujet, il découvrit des détails insoupçonnés sur ce pan de notre histoire nationale, qu’il transposa en texte et en images.

Isaac a planché sur ce projet en y mettant beaucoup d’efforts et de persévérance. Il s’est plongé dans l’histoire du Canada pendant des mois, écoutant entre autres la série complète Le Canada: Une Histoire Populaire. Puis quand est venu le temps de se mettre à l’oeuvre, il a dû composer avec les défis de ce projet et vaincre parfois le découragement, même lorsqu’il commettait des erreurs qui l’obligeaient à recommencer des pages entières. Mais grâce aux encouragements bienveillants de sa mère, il a finalement franchi le fil d’arrivée et son oeuvre a été soumise au magazine Kayak, qui organisait le concours.

Isaac était loin de se douter où cette aventure allait le mener. En septembre, maman reçut un appel où on lui annonça que Isaac était l’un des deux lauréats de sa catégorie. La semaine dernière, ce fut donc la grande aventure pour Isaac: Voyage tous frais payés à Ottawa, visite des musées, présence à l’assemblée nationale pour la période de question (où le Premier ministre et les députés ont applaudi Isaac et les autres lauréats), gala très chic au Musée de l’Histoire, puis enfin remise officielle des prix à Rideau Hall. Ce fut pour lui une occasion de vivre quelque-chose d’unique, de voir le centre névralgique de la politique canadienne, d’être transporté pendant un moment dans un univers parallèle, tissé de traditions très protocolaires et de rencontres chaleureuses. Et ce fut aussi une belle leçon sur les fruits qu’apportent l’effort et la persévérance.

L’école-maison est le parfait terreau pour ce genre d’expériences. Les parents disposent d’une grande liberté et peuvent aménager l’horaire de l’école pour approfondir des sujets qui intéressent l’enfant. La connaissance n’est pas seulement effleurée mais approfondie, assimilé et appréciée. L’aspect académique se fond dans l’expérience de la découverte. Apprendre n’est pas une corvée mais une aventure, une façon de vivre et d’appréhender le monde qui nous entoure.

Isaac n’est pas le seul à avoir vu ses efforts récompensés. À plus petite échelle, ses deux grandes soeurs éduquées à la maison, Marianne et Rébecca Landry, avaient toutes deux gagné un prix l’an dernier dans le cadre d’un concours littéraire régional organisé en collaboration avec la commission scolaire. Fait plutôt cocasse, l’autre gagnante dans la même catégorie des 13-17 ans était leur amie Mélanie Viau… une autre jeune demoiselle éduquée à la maison!

Ce qui précède n’est qu’un minuscule échantillon du succès auquel conduit l’école-maison. Tous les enfants n’ont peut-être pas la chance de voir leurs efforts reconnus publiquement comme ce fut le cas pour Isaac et ses soeurs. Mais tous évoluent dans un environnement qui favorise l’excellence et leur permet de se démarquer en tant que citoyens de qualité.

Vos enfants éduqués à la maison se sont-ils également démarqués?  Avez-vous à ce sujet des anecdotes qui pourraient être partagées sur ce blogue afin d’encourager les autres parents qui ont fait comme vous le choix de l’école-maison? N’hésitez pas à me faire parvenir votre histoire à com-fr@hslda.ca.