Par Maylanie Turgeon

Qu’est-ce qui pousse les familles en 2016 à repenser leur dynamique familiale? La quête de flexibilité et de liberté figure certainement en tête de liste. Liberté de choix et liberté d’action. Lorsqu’on choisit de se lancer dans l’aventure de l’école-maison, une question importante s’impose: l’argent. Il ne faut pas se le cacher, le rythme de vie actuel requiert souvent deux salaires afin de s’assurer de joindre les deux bouts. Comment est-il possible pour près de 2000 familles au Québec de concilier l’école-maison et les obligations financières? Pour plusieurs familles, le travail à domicile est la solution.

Que ce soit à son propre compte ou par le biais du télétravail, il est tout à fait réaliste de concilier la scolarisation à domicile et le travail. Je suis moi-même travailleuse autonome depuis 11 ans dans le domaine linguistique et maman de 3 enfants, dont deux d’âge scolaire.

Ce choix de vie s’est présenté à moi naturellement. Le premier mois de ma conciliation travail/école fut un chaos total. C’est l’étape de la désorganisation. Une étape primordiale dans l’établissement des priorités de chacun des rôles que j’avais à jouer. Il est aussi normal de se sentir dépassée. Mais rassurez-vous, ce sentiment ne persiste pas. La clé c’est l’organisation. Puisque les apprentissages ne se font pas sur un horaire strict de 9 à 5, il est facile d’identifier les moments plus flexibles de manière à couvrir toutes les tâches importantes à accomplir dans la journée. Vous trouverez votre rythme et celui de votre enfant.

Pour bien réussir ma conciliation travail/école, il m’a fallu un réseau fiable. Que ce soit pour les imprévus, les piges de dernière minute ou simplement parce que la charge de travail excédait mes prévisions, j’ai demandé à mon entourage la possibilité d’avoir un peu de temps pour mes urgences. Grand-maman, une amie qui fait aussi l’école-maison ou une voisine voilà quelques exemples de ressources qui seraient heureuses qu’on fasse appel à elles. De plus, cela brise le quotidien de l’enfant, un peu comme une journée pédagogique! Il ne faut pas avoir peur de demander l’aide de notre entourage. L’éducation passe aussi par le partage du savoir et des ressources.

Faire l’école-maison n’est pas encore monnaie courante. Lorsqu’on sort des sentiers battus, la créativité est de mise. De plus en plus de chercheurs d’emploi créent leur propre emploi. C’est le moment de transformer une passion en gagne-pain! À partir de là, tout est possible. Vous devenez entrepreneure et les seules règles à respecter sont les vôtres! Il est alors plus facile de consolider le travail et l’école-maison puisque dans les deux cas, vous n’êtes soumise qu’à très peu de restrictions. De plus, c’est aussi une bonne occasion d’apprentissage pour vos enfants. Créer de toute pièce son emploi demande de la recherche et de l’ingéniosité. Pourquoi ne pas en faire un projet de famille? L’idée est de s’assurer une bonne rémunération qui vous permettra de rester à la maison et de poursuivre l’école-maison. Mais avant tout, de vous amuser!