La publication récente de la mise à jour du programme d’Éducation physique et santé de l’Ontario a causé beaucoup de chahut, de débats et d’inquiétude chez les parents de plusieurs milieux éducatifs. Ainsi, Les parents de l’école-maison, du privé, du secteur public, protestants comme catholiques, tous se demandent une même et unique chose : « Que signifie ce nouveau programme pour mes enfants? »

Pour les familles de l’école-maison de l’Ontario, la réponse courte est ceci : Cette mise à jour des programmes d’études ne vous affecte pas directement. Il n’y a aucune instruction faisant référence aux parents de l’école-maison dans ce programme voulant leur imposer le nouvel enseignement proposé. Par ailleurs, vous pourriez lire les détails de ce nouveau programme d’études ici.

Toujours à l’affût de nouveaux changements dans les lois, les avocats de la HSLDA surveillent les mises à jour provinciales à l’exemple de celle-ci, afin d’assurer qu’aucun changement ne soit suggéré qui pourrait affecter négativement les droits et libertés des parents éducateurs. Restez à l’écoute de la HSLDA pour de plus récentes informations sur cet enjeu; nos avocats travaillent actuellement pour vous fournir plus de détails afin que vous puissiez être bien informés.

Cet enjeu, ce qui est relatif à l’éducation sexuelle des jeunes enfants du primaire préconisée par l’État, est très controversé, et il y a des partisans et des détracteurs de cette mise à jour dans chaque camp. Même parmi les familles de l’école-maison, les opinions de chacun varient. L’intention de cette mise à jour n’est pas de « choisir un camp », mais plutôt d’aider nos membres à la HSLDA, et aussi ceux de la communauté de l’école-maison au sens large, à savoir comment une telle mise à jour pourrait affecter leur enseignement.

En toutes choses, quel que soit votre opinion à l’égard de cette question, nous vous exhortons à répondre avec grâce et humilité dans les débats qui entourent ce sujet délicat. Tenez-vous bien informés en lisant les mises à jour de la HSLDA (en particulier celles de nos avocats), et par la lecture du programme lui-même, de sorte que vous puissiez faire une analyse critique et objective des opinions présentées dans les médias des deux côtés du débat.

Plusieurs de nos membres ont communiqué avec le bureau de la HSLDA dans l’espoir d’avoir des réponses à leurs préoccupations au sujet de ce nouveau programme. Si vous avez d’autres questions, nous sommes confiants que vous y trouverez réponses dans nos communications à venir. En conséquence, nous pouvons conclure que ce programme ne fait pas partie d’un mandat d’intervention auprès des familles de l’école-maison pour le moment.

En attendant, si vous avez d’autres préoccupations, vous pouvez communiquer avec notre bureau ou laisser vos commentaires ci-dessous.