Par Barbara Postma

Pression sociale

Alors que nos enfants atteignent l’âge de 3 et 4 ans, la question qui survient inévitablement est la suivante : « Les avez-vous déjà inscrits à la prématernelle? »  Selon votre situation et les choix de vie de votre entourage, il est même possible qu’on vous ait demandé si vous envoyiez vos petits bout’choux au jardin d’enfant alors qu’ils n’avaient que 2 ou 3 ans.

La pression sociale en faveur de ce choix est immense.  La culture ambiante est à ce point favorable à l’idée d’envoyer les enfants dans le système scolaire à un très jeune âge que tout parent ressentira cette pression que la société exerce sur eux afin qu’ils envoient leurs enfants dans une école faite de briques et de mortier à un très jeune âge sans poser de question.

Mais devraient-ils le faire?  Et pourquoi ne le feraient-ils pas?

Bienfaits ou inconvénients?

Les experts s’empressent généralement pour souligner les bienfaits du préscolaire.  Détail intéressant, le premier bienfait mentionné est souvent la facilité et le confort qu’en retire la maman qui peut ainsi se reposer à la maison, faire ses emplettes ou poursuivre sa carrière sans avoir à s’embarrasser de la jeune marmaille.(1)

Bien entendu, ils s’empressent également de parler des bienfaits académiques et sociaux que nos enfants retirent d’une éducation précoce.  Les recherches démontrent en effet que les enfants à qui l’on enseigne les lettres et les nombres à un jeune âge atteignent les indicateurs d’alphabétisation plus tôt et avec plus d’assurance.  Mais s’agit-il là d’un accomplissement qui ne peut être atteint qu’entre les quatre murs d’une école?  Et pourquoi une maman ne pourrait-elle pas enseigner ces compétences à la maison?

Ensuite, de quelle façon les écoles enseignent-t-elles?  Quelles principales approches éducatives utilisent-elles?  S’agit-il d’approches qu’une maman pourrait utiliser à la maison?

D’autre part, qu’en est-il des inconvénients?  La garderie ou le préscolaire à un tout jeune âge entraînent-ils des conséquences négatives qu’une maman pourrait éviter à ses enfants en les gardant à la maison lors de leurs premières années?

Pour débuter, considérons les bienfaits du préscolaire et voyons s’ils sont également atteignables à la maison.

L’enseignement des compétences

Les mamans sont souvent plutôt intimidées à l’idée d’enseigner à leurs enfants des matières académiques rigoureuses telles que les sciences physiques, les langues étrangères ou l’histoire ancienne. Mais bien avant qu’ils en soient rendus là, qu’apprennent-ils au préscolaire?

Le préscolaire enseigne:

  • Les chiffres
  • Les lettres
  • Les couleurs
  • Les formes
  • Les saisons(2)

Si vous comptez les marches d’escalier alors que vous montez le petit vers son lit, si vous lisez de bons livres et jouez avec les lettres de l’alphabet magnétiques sur le frigidaire, si vous chantez des comptines et faites des jeux de mains frappées, si vous discutez avec votre enfant à propos de la couleur de chandail qu’il aimerait porter ou que vous lui demandez s’il devrait porter un imperméable ou un chandail pour aller jouer dehors…alors vous êtes sur la bonne voie pour enseigner le préscolaire.

L’apprentissage par le jeu

«Mais, direz-vous peut-être, je ne me sens pas assez qualifiée. Les vrais professeurs n’ont-ils pas des compétences spéciales ou ne cachent-ils pas différents tours dans leur sac afin d’y arriver correctement? »

En fait, les établissements préscolaires utilisent:

  • Le jeu
  • La période de sieste
  • La pause collation
  • Le bricolage et les jeux
  • Les déguisements et les jeux de rôle
  • Les blocs de construction(3)

Avez-vous une boîte de déguisements dans votre salle de jeu?  Avez-vous des crayons, de la pâte à modeler et des Lego? Avez-vous une période de sieste et une pause collation?  Alors vous êtes sur la bonne voie pour enseigner le préscolaire.

Les effets secondaires négatifs

Malheureusement, tout n’est pas rose lorsqu’il est question des recherches portant sur le préscolaire et sur une éducation formelle précoce. Ceux qui adhèrent au principe d’envoyer nos enfants à l’école parlent souvent de ce que « ratent » nos enfants en restant à la maison.  Les recherches commencent toutefois à démontrer que tout ce que nous « ratons » n’est pas nécessairement désirable.

Les élèves du préscolaire sont souvent:

  • Victimes d’intimidation
  • Anxieux
  • Nerveux
  • Affectés par des problèmes de sommeil
  • Peu enclins à partager
  • Atteints de problèmes de comportements
  • Irritables
  • Agressifs

Quel est le bon choix pour votre famille?

En considérant les objectifs éducatifs et sociaux du préscolaire, les bienfaits que nos enfants en retirent et les moyens que les écoles utilisent afin d’atteindre ces objectifs, ne réalisez-vous pas que vous pourriez accomplir tout cela à la maison? Vos compétences sont certainement plus qu’adéquates pour favoriser vous-mêmes ce type d’apprentissage.

De plus, il existe une multitude de ressources disponibles afin de rendre le tout amusant et facile pour vous et votre enfant.(4) Il y a aussi pour votre enfant tant d’occasions de socialiser, que ce soit à travers des groupes à l’église, des clubs sociaux, des équipes de sports et des coopératives d’école-maison.

Considérez également les possibles conséquences négatives qui peuvent survenir en envoyant votre enfant au préscolaire et déterminez s’il s’agit d’un risque que vous êtes prête à prendre à leur jeune âge.

Pesez le pour et le contre, puis demandez-vous ce qui vous retient d’éduquer vos enfants d’âge préscolaire. Prendre une décision concernant le préscolaire est une entreprise sérieuse. Et ce ne sont pas tous les parents qui prennent le temps d’y réfléchir.  Mais vous avez la possibilité et l’habileté d’éduquer votre enfant à la maison. Compte tenu des recherches et des ressources disponibles, quelle décision prendrez-vous?

http://www.hslda.ca/fr/preschool

 


[1] http://people.howstuffworks.com/preschool2.htm

[2] http://people.howstuffworks.com/preschool3.htm

[3] http://people.howstuffworks.com/preschool3.htm et http://www.pitchengine.com/goddardsystemsinc/onoct1thegoddardschooltakesanationalstandonthepoweroflearningthroughplayviasynchronizedsimonsays

[4] http://www.ownadaycare.com/blog/bullying-in-daycare et http://www.parentingscience.com/preschool-stress.html