Par Mélanie Camirand

(Lecture de moins de 3 minutes)

Voilà une nouvelle année scolaire qui s’amorce. Pour certains, c’est synonyme de frénésie; la saison estivale ayant apporté un repos bien mérité, la motivation est au rendez-vous. Tandis que pour d’autres, ça s’apparente davantage au stress; il leur semble que l’été a passé trop vite et leur a tout juste permis de reprendre leur souffle. Chaque famille étant unique, nous devons composer avec nos différentes réalités, selon la saison de notre vie où nous nous trouvons. Mais dans tous les cas, nous pouvons voir cette nouvelle année scolaire comme un nouveau départ.

Ça signifie d’abord de laisser en arrière la précédente année. Comme parent, on s’impose parfois de très hauts standards que nous peinons ensuite à réaliser. Nous pouvons avoir l’impression d’être toujours en train de courir après ce que nous jugeons être un retard. Nous pouvons avoir le sentiment que les objectifs de l’année passée auraient pu être mieux atteints, que le travail aurait pu être davantage peaufiné, perfectionné. Viser l’excellence comme parent  ̶ et ce, peu importe les méthodes employées ̶ , c’est tout à notre honneur. Mais il faut aussi savoir lâcher prise. Nous devons être capables de regarder la réalité telle qu’elle est, sans nous culpabiliser de ne pas atteindre les trop hauts standards que nous nous fixons parfois nous-mêmes. Et la réalité, c’est que nos enfants ont progressé dans la dernière année, tant au niveau académique que personnel, chacun selon sa capacité et son rythme. La vérité, c’est qu’ils ont fort probablement reçu bien plus dans cet enseignement personnalisé au cœur d’un foyer aimant, que ce qu’ils auraient reçu à l’école. Il faut toujours se rappeler que l’éducation d’un enfant, c’est bien plus que son assimilation de connaissances. Alors laissons derrière les cahiers inachevés, les projets qu’on n’a pas eu le temps de réaliser, les difficultés de l’an passé. Regardons plutôt vers cette toute nouvelle année qui se présente devant nous.

Démarrons cette nouvelle année scolaire dans la gratitude. Soyons d’abord reconnaissants de vivre dans un pays qui nous donne la liberté de faire l’école-maison, même si celle-ci n’est pas toujours comme on l’espérait. N’oublions pas d’ailleurs de soutenir nos associations afin qu’elles puissent continuer de défendre nos droits. Soyons également reconnaissants pour cette opportunité de voir grandir nos enfants, de mieux les connaître, d’approfondir notre relation avec eux. Si vous n’en êtes pas à votre première année, reconnaissez déjà les merveilleux fruits que cette aventure a apportés à votre famille jusqu’à maintenant et soyez confiants que cette nouvelle année en apportera encore beaucoup d’autres.

Soyons créateurs de notre succès familial. Une nouvelle année offre une mer de possibilités et c’est à nous d’adapter les prochains dix mois à notre réalité afin d’en faire une belle aventure en famille. Pour certains, il peut être décourageant de regarder tout le chemin à parcourir. Pour ceux-là, il vaut peut-être mieux avancer une journée à la fois, sachant qu’ils auront la force de passer à travers ce jour-ci et que demain prendra soin de lui-même. Gravir une montagne lorsque nous en observons le lointain sommet peut nous sembler décourageant. Mais en changeant notre perspective, en regardant simplement le sentier devant soi et en avançant un pas devant l’autre, nous réaliserons bientôt tout le chemin parcouru et nous atteindrons en temps et lieu le sommet; finalement, l’ascension ne nous aura pas semblé si difficile. Tout est une question de perspective!

En terminant, rappelons-nous que même si septembre est propice au renouveau, chaque jour de l’année offre la même occasion de laisser derrière le passé, d’être reconnaissants, d’adapter notre perspective et de prendre un nouveau départ!

Share this post --- Partagez cette publication