Par Caitlyn Watson.

Qu’aimez-vous faire et qui peut contribuer à la vie des autres? Faites-vous de la pâtisserie, réparez-vous des objets ou peignez-vous? Aimez-vous sculpter, écrire de la poésie ou jouer d’un instrument de musique?

Charlotte Stairs, âgée de 16 ans, apprécie particulièrement faire partie des cadets, jouer du glockenspiel et participer à des cours de tir et des biathlons. Cependant, son passe-temps favori consiste à filer, teindre et tisser la laine.

« Je me suis intéressée aux textiles en 2012 alors que j’avais 11 ans, raconte Charlotte. Ma sœur aînée, Courtney, obtenait son diplôme au Collège d’artisanat et de design du Nouveau-Brunswick et s’adonnait aux textiles. Elle m’a laissée essayer son rouet, et j’ai vraiment apprécié. Je me suis alors acheté un fuseau pour commencer. »

Charlotte est la huitième de dix enfants nés de Dean et Stevie Stairs, de Lewisporte, à Terre-Neuve. Le couple a été initié à l’école-maison par un ami et c’est en 1993 qu’ils ont commencé à instruire à la maison leur fille aînée, Jasmine. « Nous suggérons fortement, précisent Dean et Stevie, que vous vous entouriez d’individus partageant la même philosophie lorsque vous commencez l’école-maison. Ça peut être un fardeau d’essayer de tout faire seul. Le support et les encouragements d’un réseau de soutien et de conseillers sont précieux. La HSLDA nous a également donné confiance et nous a appris à aborder le système scolaire alors que [le système à cette époque] était dans un état d’esprit hostile. »

L’école-maison a donné à Charlotte une occasion unique de voir ses parents gérer leur propre entreprise à domicile. « J’ai appris des choses auxquelles vous pourriez ne pas penser, explique la jeune femme de 16 ans, telles que la gestion de budget, l’approvisionnement et le travail avec les clients. Comme je suis à la maison, je suis là pour voir et apprendre ces choses, et cette entreprise s’intègre à mes travaux scolaires. »

Au fur et à mesure que Charlotte progressait, elle réalisait qu’elle avait besoin d’un point de vente pour ses créations et a alors commencé à les vendre aux foires d’artisanat locales. Son frère l’a ensuite mise en contact avec un magasin de la capitale qui souhaitait vendre sa laine. Puis au fil du temps, deux autres magasins l’ont contactée pour commercialiser à leur tour son produit. «Si vous voulez créer une entreprise, assurez-vous d’abord que c’est quelque chose que vous aimez, car vous en ferez beaucoup!» dit-elle en riant.

Ses parents ont été ravis de voir les accomplissements de Charlotte dans ce domaine. « Le démarrage de sa propre entreprise était naturel pour Charlotte, conviennent Dean et Stevie. Elle a démontré de la persévérance dans son intérêt à filer la laine et a su se constituer une réserve toujours grandissante de laine. Elle a acquis de précieuses compétences et a noué des amitiés et développé des liens de mentorat avec des personnes de tous âges. La famille entière a été ravie de voir son succès et d’y contribuer! »

Charlotte continue encore aujourd’hui à approfondir ses connaissances sur les différentes teintures. « Au cours de la dernière année, explique-t-elle, je me suis intéressée aux teintures naturelles et à la collecte des matières colorantes et j’ai appris quelles couleurs elles produisent. Pour la teinture, le processus commence généralement par faire bouillir les matériaux dans l’eau pour en faire ressortir toute la couleur. Pendant ce temps, je trempe ma laine  ̶ filée ou non ̶ dans un bain avec de l’eau et un mordant (le liant qui fait coller la couleur). Les mordants que j’utilise sont l’alun, le vinaigre ou le sel », a-t-elle précisé. «Ensuite, je mets la laine dans le bain de teinture et la laisse tremper jusqu’à l’obtention de la couleur qui me convient. Enfin, je rince la laine et la laisse sécher. »

Vous souhaitez suivre les traces de Charlotte et créer votre propre entreprise? Charlotte s’est fait un plaisir de donner des conseils pratiques à ses pairs entrepreneurs. « Commencez petit et testez le marché, conseille-t-elle. Fournissez quelque chose que les gens recherchent, concentrez-vous sur ce produits et fixez-en raisonnablement le prix, de sorte que vous évitiez toute sous-cotation et soyez assuré de faire un profit. Faites le suivi de vos dépenses et gérez vos revenus pour permettre le roulement et la croissance de votre entreprise, tout en vous octroyant un salaire. Enfin, établissez des relations avec les gens! Convainquez-les, n’ayez pas peur de demander, et faites vos suivis.

Share this post --- Partagez cette publication